Chine : vives inquiétudes quant au sort d’un universitaire ouïgour

PHOTO TIRÉE DE TWITTER  L’universitaire ouïgour Tashpolat Tiyip

Publié le 29 octobre 2019 à 8h00
Marc Thibodeau
LA PRESSE

Tashpolat Tiyip a été condamné à mort en 2017 pour « séparatisme » à l’issue d’un procès « secret et grossièrement injuste » au dire d’Amnistie internationale, qui presse Pékin d’intervenir pour empêcher son exécution.

Le délai de deux ans permis pour l’application de la peine est arrivé à échéance récemment sans qu’il soit possible, même pour ses proches, de savoir ce qu’il est advenu du détenu, s’inquiète l’Uyghur Human Rights Project.

Zubayra Shamseden, une militante d’origine ouïgoure qui suit le dossier au sein de l’organisation établie à Washington, note que la famille de M. Tiyip « n’a aucune certitude qu’il est toujours en vie ».

READ THE FULL ARTICLE AT LA PRESSE

Share/Save